Your Feedback

mardi 18 juin 2013

The story of Diana and Dumitru

The story of Diana and Dumitru

Well it started somewhere in the end of spring 2012. I was meeting, in their apartment in Montreal, a lovely couple, Mariana and Stefan. I knew the husband already from another client, who came at a showing to help out with some renovation advises, a couple with whom I was working for finding a property. He handed my card to him and they kept it for about a year and they called me after more than a year, telling me that they need my help to find a home in Laval.

So like I said my first meeting with them was in their apartment in Montreal, we discussed how, what, when... You know all kind of question from me, from them, till we putted together a plan for hunting down their dream home. At the end of our discussion, I asked them if they know somebody who they love and care about and if they would fill comfortable introducing me, friends, whom would also need my help. There it is, like that I had the contact number of Diana and Dumitru.

So, I am calling them and making an appointment to discuss their project. After an hour of consultation, I've got their 5-6-7. For those who don't know what is the 5-6-7... after thought provoking and deep questions, I've asked, together we find out what is their motivation and which are the most important three thinks in this  process of buying a home for them. Based on that we started the house hunting.

I went back home and started the search, based on their criteria's. Of course what you get it is sometimes far from what we want, but patience and study of every listing and visits will get us to find the perfect home from every point of view.

Well, somewhere in August we find a lovely house in Sainte-Doroty. Yes, an older house, needed renovations, but with potential. After a first visit and some thinking, which I suggested that is very important, especially because, Diana wanted a newer house, Dumitru wanted a big land, the next day we made an offer.
 
Surprise and surprise at the inspection. Mold in places where was not visible that only at the inspection, plus the attic also with a lot of mold. So we had no choice than to say goodby to this house and to start over.

Dear friends, those who already had this problem, say thanks that you inspected the house... Is better to loose $500, than to find out after buying, that you would need about $20,000 more to make livable your home.

So the hunting is continuing. I forgot to tell you that Diana have two kids, about 4-5 years old, twin girls and one of their most important criteria was two big bedrooms, one for the mommy and daddy and one for the girls. They didn't wanted to put them in separate rooms. So this is not easy a, but patience, that we all had hopefully, will give us great result.

Somewhere in January we find another house, this time is Sainte-Rose. Area was also very important, i have to mention, because of the school choices they made for the girls. Again we visit the house, it is nice, this time they looked for a newer home, to eliminate some work and we made an offer. But our luck is not there, yet. Another couple is making an offer. Imagine... This means fighting for the same house, so bigger price or lose. So we lost.

A little disappointed, but also prepared. I have a wonderful one page "88 Turbulences During the process of buying a Home", together with a Buyers Book prepared for them from the beginning. These pages are good to read, if you have the chance to work with me, it is the bible for buyers and even sellers, to be prepared mentally to the ups and downs, when you start this, so important project in your life.

Time passes, no hew homes on the market in our criteria's. But February came and there it is, a newer lovely house in Sainte-Doroty. We jump happily after a careful visit and we make an offer. Negotiation is not easy, but we got what we wanted and this is important. A new and good inspection, mortgage approval... final. Happy, happy, happy everybody, buyers, seller, brokers. A nice collaboration with the listing broker, a very honest and good person.

Time, now has to pass, notary is in June. It is long to wait that much when you are a buyer, you would like your hew home in the same day if possible.

June is here, we sign the mortgaged documents with the bank, also the notary on June 14th and we have the keys, too. Saturday, the 15th we go to the house to exchange other details with the ex-owner. The girls are running in the empty and clean house, looking for their room, Diana is checking out the kitchen, Dumitru is taking over details about the letter box and garage door opener etc.

It is final and it is a blessing. Their faces are showing happiness and joy. Wow, I love this and I can't wait to see them in two-tree weeks after they finish the moving, enjoying a barbecue in the backyard, where they invited me.

Diana, Dumitru, thanks for your lovely company in this past twelve month, it was a long journey, but is worth it. Have a wonderful and happy life in your new home. Enjoy.

Gabriela
 Your Real-Estate Broker For Life.

lundi 10 juin 2013

Homes for Sale in the Fabreville Neighborhood Laval, QC

Homes for Sale in the Fabreville Neighborhood Laval, QC

 
 
 
 
 
 
Why Do People Live here?

Fabreville is a beautiful neighborhood of single family homes and condos that is conveniently located just 10.2 km outside of Montreal going down on highway 13. It's not uncommon to see neighborhood kids playing the streets of this quaint little oasis in the suburbs during the summer and sledding down snow covered streets in the winter. It's far enough from the main hustle and bustle of the city that residents don't feel like the urban center of Montreal is knocking on their door. 


Looking for a home in Laval?

Homes for sale in Fabreville Neighborhood of Laval QC

 

What's Going on Nearby the Favreville Neighborhood?

Fabreville is located right in revitalized Laval area of the city. There is a major hospital less than 14 Km from the neighborhood as well as just about every kind of conceivable shopping in walking and sort distance. The Carrefour Laval shopping center is just down the city and has everything from a pharmacy to a wonderful local coffee shop. In the evenings you will want to take a stroll down to enjoy dinner at many fine restaurants. The big Colossus Cinema plays indie films throughout the year and it's not uncommon to have it sold out on Thursday nights for their best series. Find out about everything that is nearby to Laval including places of worship, banking, shopping, Attractions and recreation and much more on the city's website.


What Schools will the Kids Attend?

If you buy a home for sale in the Fabreville Neighborhood of Laval QC, the local schools serving this area are Coeur-Soleil, Des Cèdres, L’Orée-des-Bois, La Source, Le Petit-Prince, Marc-Aurèle-Fortin, Pépin. For pore scools see this image. Don't forget to check out the Sir Wilfrid Laurier School Board,
too.

To get local school scores and more information about these schools check out the Laval school reports on my website.


Now You Really Want to Find a Home Here, Right?

If you are interested in the current homes for sale in Fabreville Neighborhood of Laval QC click on the link. Our 'for sale' property information is a direct feed from the Laval MLS and is updated multiple times per day.

For details on How to get your home to be hunted down by buyers go to:
www.LavalRealimmo.com

samedi 8 juin 2013

FREE BOOT CAMP FOR HOME BUYERS

Dear reader,

A month ago a desperate voice called me. It was a lady. She had my number from a couple (I helped them 5 years ago to find their first home and we stayed in contact... nice couple). I was shocked about the story I heard. A bad experience in a home buying process.

I don't want to blame anybody, but don't rush in any buying if you don't have experience at all, or little. You need to have data, statistics, prices, sells, about the homes in the area you are looking for. Do your homework, ask questions.

In a home-buying process you have to start from the bottom. Making an offer and not knowing if you can afford, or about the area, about the prices in that area, without visiting some homes to be able to compare with your wish list and each other, is a BIG MISTAKE.

Lets start slowly. I am preparing a FREE Boot Camp for you and for everybody who would like to know more about the real estate market today, in the Laval area. This Boot Camp is FREE.

www.FreeBootCampforHomeBuyers.com

Don't be shy, just think... it is about your future, it is about your money and it is a lot of money. Probably your are working hard for it. So let's meet and talk.

www.FreeBootCampforHomeBuyers.com

Ask for your 88 Possible Types Of Turbulence We Could Encounter... LETTER


  • Buying a Home is like flying an airplane across the country,
  • and because there are so many people involved
  • we will run into turbulence.
  • Just suppose that I’m the pilot and you’re the passenger.
  • If you could see what I see in the cockpit,
  • what you would see is at least 88 types of turbulence,
  • but since you’re in the passenger seat you can’t see it,
  • until now. Ask for the list now
  • Be assured I will be monitoring every phase of the transaction
  • and when turbulences arise,
  • I will quickly be in touch with you
  • to discuss our options and alternatives. 



jeudi 6 juin 2013

URGENT !!! Recherche maison a Rivière-des-Prairies, Montreal

URGENT !!!

Pour acheteurs sérieux,
recherche d'une maison avec
  • 3 chambres,
  • avec ou pas des rénovations,
  • au prix de marché,
  • en bas de 230.000$
Appelez le 514-266-0419.
Gabriela

mardi 4 juin 2013

Buyers NewsLetter Subscription

Subscribe to our mailing list

* indicates required

() - (###) ###-####
Email Format

Fenêtre sur le Marché - Mai 2013




Troisième baisse consécutive des saisies hypothécaires au Québec en 2012

Au Québec, 1 469 propriétés résidentielles ont été saisies par leur créancier hypothécaire en 2012, soit une diminution de 16 % par rapport à 2011. Il s’agissait de la troisième diminution annuelle consécutive suite au sommet de 2 503 atteint en 2009. Selon ces résultats, nous estimons que la proportion de saisies hypothécaires correspondait, à l’échelle provinciale, à une propriété sur 1 387, comparativement à une sur 1 164 en 2011.


Normalement, le créancier d’un prêt hypothécaire en défaut doit émettre un préavis d’exercice de deux mois prévenant le titulaire d’un prêt hypothécaire en souffrance que son bien immobilier sera saisi s’il ne remédie pas à ses défauts de paiement. L’emprunteur cherche habituellement une façon de rembourser les sommes dues ; la vente de la propriété, en ce cas, peut notamment être une option satisfaisante lui permettant de rembourser son prêt hypothécaire. La saisie survient lorsque l’emprunteur n’a pu rembourser les montants en souffrance et toute autre somme due.


Par ailleurs, quelques cas de délaissements volontaires sont observés chaque année au Québec, c'est-à-dire des situations où les propriétaires ont remis les clés de leur propriété sans même avoir reçu de préavis d’exercice. En 2012, ce sont 216 propriétaires qui ont choisi ...
(voir le document complet)



Aussi dans ce numéro




Contactez-nous



Neuvième baisse mensuelle des ventes résidentielles au Québec
en avril 2013
Au cours du mois d’avril 2013, 8 635 transactions résidentielles ont été réalisées par l’entremise d’un courtier immobilier au Québec, soit une diminution de 7 % par rapport au nombre de ventes conclues en avril 2012. Bien qu’il s’agissait de la neuvième baisse mensuelle consécutive, la diminution observée en avril est la plus faible des six derniers mois.

Parmi les six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, seule celle de Sherbrooke a affiché une hausse des ventes ; l'augmentation au cours du mois d'avril 2013 était de l'ordre de 10 % par rapport à avril 2012. L’ensemble des secteurs situés à l’extérieur des RMR a pour sa part enregistré une légère hausse des ventes de 1 % en avril 2013.

Le nombre de propriétés à vendre a de nouveau augmenté et ce, tant dans les RMR que dans l’ensemble des secteurs situés hors des RMR. À l’échelle provinciale, 74 703 propriétés résidentielles étaient à vendre sur le système Centris® au cours du mois d'avril 2013, soit 10 % de plus qu’à pareille date en 2012. Le prix médian des unifamiliales a augmenté dans chacune des RMR en avril 2013, à l’exception de Gatineau, où leur prix a diminué de 2 %.

Le prix médian des unifamiliales a connu une croissance de 2 % dans la RMR de Saguenay, de 8 % dans la RMR de Québec, de 3 % dans la RMR de Sherbrooke, de 6 % dans la RMR de Trois-Rivières et de 2 % dans la RMR de Montréal.




L’année débute sur une bonne note à Magog
Au cours des quatre premiers mois de l’année 2013, 120 transactions résidentielles ont été réalisées par l’entremise d’un courtier immobilier dans la Ville de Magog, soit 4 % de plus par rapport à la même période en 2012. Ce dynamisme est attribuable aux ventes d’unifamiliales qui, à elles seules, ont connu une hausse de 24 %. À l’échelle de la province, les ventes résidentielles se sont plutôt repliées de 13 % pour la période allant de janvier à avril 2013.

Le prix médian des unifamiliales à Magog a augmenté de 5 % au cumulatif de l’année 2013 pour se fixer à 203 000 $. À ce chapitre, cette augmentation est plus importante que celle enregistrée dans chacune des six régions métropolitaines de la province et plus importante que celle qu'a connu la grande majorité des plus petits centres urbains.

L’offre de propriétés résidentielles était légèrement plus généreuse au début de l'année 2013 que lors des quatre premiers mois de 2012. De janvier à avril 2013, la moyenne était de 426 propriétés à vendre à Magog, soit 3 % de plus qu'au cours de la même période en 2012.

Tout comme la majorité des secteurs où la résidence secondaire occupe une place importante, le marché immobilier de Magog avantage actuellement les acheteurs.

Pour plus d’information sur les performances du marché immobilier résidentiel de Magog, cliquez ici pour consulter le Baromètre FCIQ de la région métropolitaine de Sherbrooke.






Règlement encadrant la conversion de logements locatifs en copropriété à Québec
La Ville de Québec a récemment adopté un Règlement sur la conversion de logements locatifs en copropriété divise (R.V.Q. 2029). Le règlement précédent interdisait la conversion d’immeubles locatifs en copropriété si le taux d’inoccupation sur son territoire était équivalent ou inférieur à 2 %. Or, depuis le 4 février dernier, le conseil de la Ville a élevé à 2,5 % le seuil du taux d’inoccupation à partir duquel les logements locatifs peuvent être convertis. Certaines dérogations peuvent cependant être appliquées, notamment en ce qui concerne les petits immeubles locatifs et les immeubles locatifs haut de gamme.

Selon les chiffres de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation était de 2 % dans la région métropolitaine de recensement de Québec à l’automne 2012.


Les Canadiens remboursent leur hypothèque plus rapidement que prévu
L’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) vient de publier les résultats de sa plus récente enquête (menée en ligne, en avril 2013, auprès de 2 000 répondants) sur le marché hypothécaire canadien. On y apprend notamment que parmi les prêts hypothécaires entièrement remboursés depuis 1990, la période d’amortissement réelle, en moyenne, ne représentait environ que les deux tiers de la période d’amortissement initiale. De même, les acheteurs récents ont pris des mesures afin de réduire la période d’amortissement de leur prêt. Ainsi, au cours de la dernière année, parmi les emprunteurs ayant acheté une propriété entre 2010 et 2013, 18 % d'entre eux ont augmenté le montant de leurs versements, quelque 17 % ont effectué un paiement forfaitaire, environ 10 % ont augmenté la fréquence de leurs paiements et 9 % ont réduit la période d’amortissement à l’occasion du renouvellement de leur prêt (les proportions indiquées tiennent compte du fait qu'un emprunteur ait pu appliquer plus d'une mesure afin de réduire la période d’amortissement de son prêt).

Par ailleurs, d’autres résultats de l’enquête font état des taux d’intérêt effectifs payés par les emprunteurs hypothécaires. Pour les hypothèques contractées en 2012 et en 2013, le taux d’intérêt effectif moyen serait de 3,22 % comparativement à un taux moyen de 3,52 % pour l’ensemble des prêts. De même, le rabais de taux (taux effectif vs taux annoncé) en 2012 et en 2013 aurait été en moyenne de 2,2 points de pourcentage pour un terme fixe de 5 ans. Finalement, 79 % des emprunteurs ayant récemment (2012 et 2013) renouvelé leur hypothèque ont profité d’une baisse de taux, alors que 6 % d'entre eux n’ont subi aucun changement. Pour consulter l’étude complète,
cliquez ici.




Les propriétaires accélèrent le remboursement de leur prêt hypothécaire et prévoient rénover leur propriété
Selon une étude de la Banque Scotia sur le marché hypothécaire, 67 % des détenteurs canadiens de prêts hypothécaires estiment qu’ils pourraient rembourser leur prêt plus rapidement sans répercussion sur leur mode de vie. 51 % des titulaires d’un prêt hypothécaire affirment par ailleurs avoir déjà consulté leur institution financière sur la façon dont ils pourraient se libérer plus rapidement de leur prêt. Au Québec, 63 % des titulaires de prêts hypothécaires estiment être en mesure d’accélérer leur rythme de remboursement. De plus, parmi les détenteurs sondés ayant déjà pris au moins une mesure en ce sens : 47 % ont accru la fréquence de leurs versements, 29 % ont renégocié leur taux hypothécaire, 22 % ont augmenté le montant de leurs versements et 13 % ont effectué des versements supplémentaires (les proportions indiquées tiennent compte du fait qu'un emprunteur ait pu appliquer plus d'une mesure afin de réduire la période d’amortissement de son prêt). Pour consulter le communiqué de l’étude, cliquez ici.

Selon la même étude de la Banque Scotia sur le marché hypothécaire, 44 % des Canadiens prévoient rénover leur propriété au cours des deux prochaines années. Au Québec, cette proportion est de 43 %. Afin de financer leurs travaux, 56 % des propriétaires québécois puiseront dans leurs économies, 43 % contracteront un emprunt, 7 % profiteront d’un refinancement de leur prêt hypothécaire et 13 % auront recours à une autre source de financement pour accéder à des liquidités (les proportions indiquées tiennent compte du fait qu'un propriétaire peut prévoir recourir à plus d'une mesure afin de financer ses rénovations). Pour consulter le communiqué de l’étude, cliquez ici.




Le nombre de mises en chantier continue de chuter au Canada et au Québec
Selon les statistiques provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier dans les centres de 10 000 habitants et plus au Canada a connu un recul de 29 % en avril 2013, comparativement à avril 2012. À l’échelle nationale, les fondations de 15 390 logements ont été coulées en avril 2013, comparativement à 21 749 pour la même période en 2012.

En 2013, au Québec, après des baisses de 24 % en février et de 20 % en mars, le nombre de mises en chantier en avril s’est replié de 40 % par rapport à avril 2012, pour un total de 3 179 nouvelles constructions.

En avril 2013, la majorité des régions métropolitaines de recensement (RMR) a connu une diminution de mises en chantier par rapport à avril 2012. Les RMR de Gatineau et de Québec ont toutes deux enregistré une chute de 46 % de mises en chantier. Le scénario est le même pour la métropole, qui a connu une diminution marquée de 43 %. Quant aux RMR de Saguenay et de Sherbrooke, elles ont subi des baisses respectives de 14 % et de 18 %. La RMR de Trois-Rivières s’en tire mieux en maintenant un niveau de mises en chantier relativement stable par rapport à l’an dernier.


Pour vous abonner à nos nouvelles économiques, cliquez ici.




Principaux indicateurs économiques - Avril 2013


(1) Proportion de personnes ayant répondu « Oui » à cette question.
Note : Les flèches de couleur verte indiquent une bonne nouvelle et celles de couleur rouge, une mauvaise nouvelle. Les flèches bidirectionnelles indiquent une stabilité.
Sources : Banque du Canada, Statistique Canada, Conference Board et SCHL.
© 2013 Fédération des chambres immobilières du Québec. Tous droits réservés.